L’aliénation parentale

Publié le Mis à jour le

L’EXCLUSION PARENTALE (Isolation puis Aliénation)

L’Exclusion parentale se déroule en 2 étapes : isolation parentale puis aliénation parentale. Elle a de multiples causes et une conséquence tragique : la souffrance de l’enfant consciente puis une souffrance intériorisée et pathologique visible via les manifestations de l’aliénation parentale (MAP/SAP). Il s’agit d’une maltraitance psychologique d’autant plus grave et irréversible que le problème met du temps à être diagnostiqué et enrayé.

Dans les deux cas, il s’agit d’une MALTRAITANCE PSYCHOLOGIQUE graduellement grave et irréversible, en fonction de son intensité et du moment où elle est diagnostiquée et régulée.

  • 1) ISOLATION (Les prémices de la perversité (consciente ou partielle) du parent gardien / exclusion via la rupture du lien parent-enfant par le parent aux réflexes aliénants) -> La séparation du lien parent-enfant qui constitue une véritable souffrance pour l’enfant (Dr Jean-Marc Delfieu, Expert Cour d’Appel de Nîmes) et qui est débute par un comportement aliénant (Isolation) de la part du parent gardien
  • 2) ALIENATION (Les manifestations de la pathologie de l’enfant / exclusion via le rejet du parent non gardien par le parent aliénant via l’enfant aliéné) : L’aliénation proprement dite quand on fait référence au Syndrome d’Aliénation Parentale (SAP) (et pour être plus exact aux Manifestations de l’Aliénation Parentale car plus fréquemment une partie seulement des symptômes du SAP sont suffisants pour parler d’Enfant Aliéné (EA).

Le diagnostique devra donc porter en premier lieu essentiellement sur le comportement (ou pathologie) du parent aux réflexes aliénants (quand le scénario est à ses prémices – cad lors de la première phase) et a contrario essentiellement sur la pathologie de l’enfant lorsque les manifestations de l’AP sont facilement constatables chez l’enfant. Il s’agit de bien comprendre que lors de la première phase, les manifestations de la souffrance pourtant bien réelle de l’enfant (otage) lors de la rupture du lien peuvent échapper à un oeil non averti ; tandis que lors de la seconde phase, il est plus difficile de constater l’attitude exclusive ou le dénigrement du parent (aliénant), qui pour s’en défendre invoque une volonté propre de l’enfant (soldat) de ne pas vouloir voir l’autre parent (aliéné) et qu’il considère lui être étrangère.

Le processus de diagnostique devrait donc s’intéresser :

  • Phase 1 (Isolation) -> Au comportement du parent qui favorise la séparation du lien (utilisation de la calomnie, perversion morale ou pathologique, antécédants généalogiques) ;
  • Phase 2 (Alienation) -> Au comportement de l’enfant (cf. symptômes de l’enfant aliéné)

Voir le site

Site très complet et très riche en témoignages, en articles sur la violence faite à l’enfant dans le divorce.

Publicités

5 réflexions au sujet de « L’aliénation parentale »

    anne a dit:
    22 septembre 2012 à 23:24

    Après un divorce très conflictuel avec menaces chantage au suicide. J’ai demandé la garde de mes enfants pour les protéger de l’attitude perverse et manipulatrice de leur père. Malheureusement, mes enfants ont choisi de rester chez leur père, J’ai respecte ce choix pour ne pas faire de pression sur mes enfants je veux qu’il soit heureux et je souffre en silence de cet éloignement d’autant plus que le père m’écarte de toute les décisions concernant nos enfants. Il va même jusqu’à disputer notre fils de 10 ans quand il reçoit des messages de ma part ou des courriers pour faire respecter mes droits et surtout veiller a l’éducation de nos enfants. Dernièrement mon fils m’a demande de ne plus appeler son père ni d’écrire pour ne plus subir ses reproches,il m’a explique que son père lui faisait lire mes messages en lui disant que je lui gâchait ses journées voir ses WE. Je souffre de cette situation car ne rien dire et ne rien faire c’est accepte la toute puissance de cet homme et accepter l’injustice.Je ne sais plus quoi faire. Je suis en souffrance et je fais tout ce que je peux pour ne pas le montrer a mes enfants que j’aime et qui je sais m’aime aussi.Je les sens prisonniers de cette situation. Comme j’ai été prisonnière pendant des années de la relation toxique que j’avais avec leur pere. Que dois je faire?

      stopauxabus a répondu:
      3 octobre 2012 à 08:48

      Bonjour, madame excusez nous de notre réponse tardive. Ayant pris connaissance de votre situation nous comprenons votre désarroi face à ce que vous vivez. Nous vous proposons de saisir le jaf et de lui expliquer la situation actuelle. De quelle région venez vous ? Pouvons nous avoir un contact téléphonique ? Vous pouvez nous joindre au 06.85.39.53.28 jeudi 4 octobre à partir de 15h.
      Bien à vous.

    christine a dit:
    20 mai 2012 à 22:39

    un très grand merci pour votre dossier je m’y retrouve totalement tant dans ma vie d’adulte qu’a l’époque lorsque j’étais une enfant après une thérapie j’ai découvert que j’ai été manipulée par ma mère et que mon père qui a fini par se suicider n’était pas le fautif dans tout ce qu’elle nous racontait c’est dure d’admettre que j’ai vécu dans le mensonge durant tant d’années .

    Christine a dit:
    28 mars 2012 à 14:02

    Bonjour je suis maman de quatres enfants aprés 21 années de mariage déplorable ou j’ai été constamment soumise au rang de chose j’ai du quitter le foyer conjugal aprés des menaces de mort je suis partie en foyer d’accueil avec mes deux plus jeunes enfants agés à l’époque de 7 et 10 ans mon plus grand ne pouvant nous accompagner vu son age il avait 14 ans et le foyer n’accepte pas d’adolescents . Ma fille est adulte à l’époque son père l’a mise à la porte(elle essayait de m’ouvrir les yeux) elle vit chez ses beaux parents . Voila plus de 4 ans que je me bats pour défendre nos droits le père manipule de plus en plus nos enfants au point qu’actuellemet ils sont partit vivre chez leur père et ne veulent plus de contacts avec moi depuis 1 an et 1/2 malgré toutes mes démarches l’état ne voit rien actuellement ils sont chez le père qui est allé en prison durant prés d’un an sa compagne qui n’était pas domiciliée à son adresse c’est vue confier la garde de mes enfants (elle poursuit le travail du père aidée par mon grand garçon) par le SAJ mes droits de mères sont bafoués à l’extrème mettant en péril l’amour qu’ils me portent ils sont actuellement en contact avec des psychologues du Module à Mons On me parle d’aliénation parentale je me rends compte a l’heure actuelle qu’il a toujour agit comme ça même lorsque nous formions une famille que faire j’ai peur des répercutions sur leur vie du traumatisme que mes enfants que mes enfants vont devoir afffronter comment les aider au mieux sans les impliquer dans cette guerre que le père m’impose à travers ses enfants .????il a le bras très long docteur, directrice de l’école policier avocat …..

      stopauxabus a répondu:
      21 mai 2012 à 09:53

      Bonjour Madame,
      Votre témoignage est bouleversant et malheureusement si courant dans les séparations douloureuses. Le conjoint se venge de vous au travers des enfants en les prenant en otage. Si vous gardez un tant soit peu un contact avec vos enfants, de part vos actes et vos paroles bienveillantes, peu à peu les enfants en grandissant vont ouvrir leurs yeux et parfois discerner les intentions malveillantes du père. Mais ils sont pris dans un conflit de loyauté extrême et le travail de sabotage de votre conjoint renforce leur détermination à prendre position sinon ils se trouvent dans une très grande insécurité affective. Vous pouvez les aider à ne pas les culpabiliser dans leur choix. Malheureusement vos enfants vont souffrir de ce traumatisme mais si ils vous savent présente malgré leur positionnement, ils peuvent revenir vers vous et reprendre confiance en vous. Vous êtes dans une situation douloureuse et je compatis avec vous car je l’ai vécu également. Soyez patiente et courageuse…Bien à vous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s